Le patois charentais par la fable